RADIO FREMANTLE

Publié le par Les Derniers Trouveres

image001-copie-1.jpgLe 15 janvier, nous retrouvons Christine et Jacques pour l’émission de radio Rendez-Vous qui est diffusée chaque mardi sur Radio Fremantle. 

 (107.9FM ou www.radiofremantle.com) undefined


Après l’émission, nous sommes invités chez eux pour le souper. C’est l’occasion de se connaître un peu plus. Jacques nous raconte ses aventures ici en Australie. Il nous parle des Aborigènes, du tabou qui règne sur ce sujet. Il nous conseille le livre de François Giner, En terre aborigène. Jacques est une personne formidable et riche d’expériences. Il oeuvre à faire découvrir la culture française en Australie. Son aide nous a été extrêmement précieuse. Merci Jacques ! Et merci Christine !


Article écrit par Jacques Bernard :

Mais qui sont Les Derniers Trouvères ?

 

"Les Derniers Trouvères" est un groupe de musique et de chants traditionnels et médiévaux français. Cette année, Marie Milliflore, Roland, François et Nicolas de Fleury ont décidé de prendre leur vacances ensemble en Australie Occidentale pour leur plaisir et le nôtre. Venus avec leurs costumes et leurs instruments, ils nous ont donné à maintes reprises pendant leur séjour l’opportunité de voir leurs spectacles et même d’y participer. Les Derniers Trouvères présentent leurs chansons en anglais et nous invitent à chanter avec eux les refrains en français et parfois même en anglais! Par les routes, par les chemins devient ainsi: By the roads, by the paths. Ils nous initient également aux danseries médiévales et renaissance avec des farandoles et des bransles.

Les costumes (voir photo) sont inspirés des enluminures médiévales et des tableaux des peintres préraphaélites du 19ème siècle. Leurs instruments sont la mandole - ancêtre de la mandoline, la veuze - cette cornemuse de l'ouest de la France, les flutes en bambou, en roseau ou en bois, le cromorne, les percussions.

« Nous sommes arrivés sans programme particulier » nous confie Marie Milliflore, co-fondatrice du groupe avec Sir Roland, « avec simplement  l'envie de découvrir ce côté de l'Australie et d'y rencontrer ses habitants ». Et c'est par la musique que les contacts se sont noués. Ainsi ils ont cheminé à travers la côte ouest, non pas sur le dos de la Vouivre mais sur celui du grand serpent arc-en-ciel! La vouivre est un symbole fort en Europe, c'est un dragon qui chemine sous terre et qui façonne les terroirs, et c'est elle qui donne la force aux pèlerins, les conduisant "de hauts lieux en hauts lieux" comme le dit l'une de leurs chansons.

Les Derniers Trouvères aiment l'Australie, et les australiens le leur rendent bien ! Partout où ils jouent, les gens montrent de l’intérêt et participent aisément. Le groupe français  voit un point commun avec les song-lines des aborigènes, en ce que certaines de leur chansons sont liées à l'histoire, à la situation d'un lieu, pouvant ainsi servir de repère.

 

Voyant l'intérêt suscité par les spectacles des  Derniers Trouvères pendant ce mois de pérégrinations, nul doute qu'une grande fête médiévale serait ici assurément plébiscitée.

 

 

Ne manquez pas de visiter le site Internet des Derniers Trouvères, c’est une réussite artistique et technologique! www.lesdernierstrouveres.com

 

Jacques Bernard
 

 

Commenter cet article