FOU ALLIER (sans faute d’orthographe…)

Publié le par Les Derniers Trouveres

 

Le 17 janvier, nous sommes invités chez Christian Allier. 
undefined

Remarquez l’homonymie entre le nom de famille de Christian et le département où vit François, et vous aurez tout compris ; Christian Allier est un amoureux de la France. Il est devenu le meilleur ami du meilleur ami de François, Patrick, alors qu’il s’était rendu en France à la recherche de ses origines, place d’Allier, à Moulins-sur-Allier ! (Au moment où Marie Milliflore rédige ce paragraphe, elle se trouve place d’Allier et sans le savoir, dans le café où se sont rencontrés Christian Allier et Patrick, l’ami de François, pour la première fois. Et comment l'a-t-elle su, que c'est ici qu'ils se sont rencontrés pour la première fois ? Et bien parce que ce jour-là dans le café, qui voit-elle arriver... Patrick ! avec son amie Sylvie qui revient juste de Perth où elle était chez Christian ! Synchronicité, quand tu nous tiens !) Christian revient en France chaque année, et parle un français très idiomatique presque sans accent. Il connaît tous nos vins, tous nos terroirs, est capable d’entonner des refrains de Brassens, de Brel, et maintenant aussi des Derniers Trouvères !

  undefined

Sa femme Sally est passionnée par la Licorne et en possède un petit musée personnel à l’étage de leur grande maison. Nous leur chantons « La Dame à la Licorne et au Lion » à la fin du repas. 

undefinedundefined

Ce soir-là, nous dormons chez Christian. Demain, nous irons chez Gwynn, un étonnant moine franciscain puis chez Eve à Cottesloe.

Commenter cet article